Débat public

"Studying War", Editorial of the Réseau Asie & Pacifique, June 2017

"Etudier la guerre", Edito du Réseau Asie & Pacifique, juin 2017

"Article "The Ten Main Defense Challenges Facing Macron’s France"", War on the Rocks, 10 mai 2017

"Les dix principaux enjeux de défense du prochain quinquennat", Défense & Sécurité Internationale (DSI), mars-avril 2017, p. 40-44.
PDF

"Five recommendations to pacify relations between the ICC and Africa", Just Security, 2 décembre 2016

Three African countries – South Africa, Burundi and Gambia — recently started the process to leave the Rome Statute, the treaty that established the International Criminal Court, and others could follow suite. This is unprecedented in the history of international criminal justice, but the risk of a domino effect is low, as withdrawing from the ICC is costly, and not only in terms of image as it potentially involves retaliatory measures (such as cutbacks in EU or US development aid). At the recent Assembly of States Parties, even critical states like Kenya and Uganda, which have been behind the African Union’s backlash against the court for years, were either silent or supportive. Even though the current hemorrhage does not threaten the Court, it does confirm it has a serious image problem at the least. For more on this topic, Just Security already has an excellent series of contributions. In the last issue of International Affairs, Chatham House’s peer-reviewed academic journal, I also published an article on “The African Union and the International Criminal Court : counteracting the crisis.” I will summarize and build on that article here, focusing on the recommendations I propose to repair relations.

"African nations and the International Criminal Court : the real motives behind withdrawal", International Affairs Medium blog, 28 novembre 2016

On 20 October 2016, South Africa became the first nation to withdraw from the International Criminal Court (ICC). Burundi followed on 27 October ; Gambia on 10 November. Others could follow suit. This is unprecedented in the history of international criminal justice. Russia’s announcement of its withdrawal on 16 November, on the other hand, following the publication of an ICC’s preliminary report into the 2014 annexation of Crimea, is not the real news story. Having signed but not ratified the statute, it was never a real member of the court. How then can this ‘Afrexit’ be explained ? Why are African countries in particular leaving the ICC ?

"L’Afrique et la Cour pénale internationale : chronique d’un divorce annoncé", The Conversation France, 3 novembre 2016

Un article long qui revient sur les motivations réelles des Etats démissionnaires (Afrique du Sud, Burundi, Gambie) et qui confirme que c’est une lecture politique - et non "raciale" - qu’il faut faire de la situation : chacun des chefs d’État a des raisons particulières de quitter la CPI, qui n’ont rien à voir avec la critique postcoloniale leur servant de prétexte. L’effet domino devrait être limité, mais confirme que la Cour a un sérieux problème d’image.

"L’Afrique et la Cour pénale internationale (2/2) : comment sortir de l’impasse ?", Le Monde Afrique, 1er novembre 2016

Un article court qui fait des propositions concrètes car contre-argumenter (pas une justice de "Blancs") et développer un discours positif (les Etats africains ont joué un rôle important dans la création et le développement de la CPI) ne suffira pas : il faut (1) « désafricaniser » la Cour, (2) renforcer les juridictions nationales, (3) créer des structures intermédiaires entre la CPI et l’UA et (4) s’appuyer sur les Etats parties amis et la société civile africaine.

"L’Afrique et la Cour pénale internationale (1/2) : une justice de ’Blancs’ ?", Le Monde Afrique, 31 octobre 2016

Un article court sur le prétendu afro-centrisme de la CPI qui (1) se nuance, (2) s’explique, (3) est en réalité l’œuvre des Etats africains eux-mêmes, qui ont africanisé la CPI en voulant l’instrumentaliser, et (4) n’est qu’une excuse pour une poignée de dirigeants jouant la partition du populisme anticolonialiste pour mieux dissimuler leurs intérêts égoïstes.

" Drones armés, drones de combat et "robots tueurs"", The Conversation France, 29 avril 2016

"Les éliminations ciblées sont-elles légales ?", Défense & Sécurité Internationale (DSI), hors-série n°47, avril-mai 2016, p. 60-62.
PDF

Il y a deux principaux débats autour des éliminations ciblées : l’un sur leur légalité, l’autre sur leur effi cacité. Je me limite ici au premier. Je parle d’ "éliminations ciblées" et non d’"assassinats ciblés", contrairement à l’usage le plus répandu en langue française, qui pourtant traduit l’anglais targeted killings (et non targeted assassinations). "Éliminations ciblées" est neutre : c’est le fait de tuer un individu non détenu de manière préméditée et intentionnelle, mais sans présumer de la légalité ou de l’illégalité de l’action. "Assassinats ciblés" en revanche est connoté puisque l’assassinat est par définition illégal. Pour l’élimination, c’est plus complexe.

"Les fondements de l’intervention française en Syrie", La Croix, 27 novembre 2015

"Penser la guerre (plaidoyer pour des War Studies en France)", Le Monde, 27 novembre 2015

"Encadrons l’usage des robots tueurs", Le Monde, 18 août 2015, p. 12.

"Le repas végétarien, le plus laïque de tous", Le Monde, 27 mars 2015, p. 15.
PDF

avec Sandrine Bélier (ancienne députée européenne EELV), Allain Bougrain-Dubourg (journaliste et réalisateur), Florence Burgat (philosophe), Aymeric Caron (journaliste et écrivain), Franz-Olivier Giesbert (journaliste et écrivain) et Matthieu Ricard (fondateur de l’organisation humanitaire Karuna-Shechen).

"Torture : l’irréaliste scénario de la bombe à retardement", Le Monde, 13 décembre 2014, p. 15.

Devoir torturer des terroristes afin de déjouer un attentat imminent est une fiction qui n’a jamais existé. Les sévices endurés ne font qu’encourager les actes barbares.

"Erythrée : prison à ciel ouvert", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International, n°330, mai 2014, p. 11-17

Dossier composé avec Franck Gouéry : "L’Erythrée sous camisole" (JBJV, p. 11-13), "Fuir l’Erythrée : une odyssée tragique" (FG, p. 14-15) et "Un fauteur de troubles (politique étrangère)" (JBJV, p. 16-17) - avec des photos prises en Erythrée au printemps 2012.

""Un armement de plus en plus autonome" (article) et "Droit d’entrer en guerre et intervention humanitaire" (étude de documents)", Textes et Documents pour la classe, 1060, "Les guerres contemporaines", automne 2013, p. 14-15 et 38-39.

"Les risques de la robotisation militaire", Le Devoir, 27 décembre 2012, p. A7.

"Du Kosovo à la Syrie : l’intervention humanitaire armée", Sciences Humaines, Les Grands Dossiers, hors-série n°1, "La Guerre des origines à nos jours", novembre-décembre 2012, p. 118-121.

"L’animal n’est pas une frontière", Point de départ de ma position lors de la table ronde. , table ronde "Ethique environnementale : eux et nous", Festival "Mode d’emploi", Villa Gillet, Lyon, 30 novembre 2012

"Peter Singer : le philosophe qui voulait "libérer" les animaux", La Cité : journal bimensuel (Suisse), 9-23 novembre 2012, p. 17.
PDF

"Homeland, la Maison Blanche et les drones", Libération, 19 octobre 2012, p. 22-23.

reprise et lue intégralement dans la revue de presse culturelle d’Antoine Guillot sur France Culture (5 novembre 2012) : http://www.franceculture.fr/emissio...

"Qui tue le plus ?", (avec Nora Carisse) Nous autres, 8 septembre 2012

"Libya to Syria : R2P and the ‘Double Standards’ Issue", Fair Observer, 23 July 2012

First of the Fair Observer’s five best Global Security articles of 2012 : http://www.fairobserver.com/article...

"Pourquoi la philosophie s’intéresse-t-elle aux séries télévisées ?", La Cité. Journal bimensuel (Suisse), 20, 22 juin - 6 juillet 2012, p. 17.
PDF

"Cause animale et courage politique", Animal, Santé & Bien-être, 31, mai-juin 2012, p. 10.
PDF

"L’intervention militaire justifiée par des raisons humanitaires, de la Libye à la Syrie", Grotius International. Géopolitiques de l’humanitaire, avril 2012

"Tuer ou laisser mourir ? Un résumé du livre", Dossier du ROP (Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix), 6 avril 2012

"Les interventions militaires en débat 4/4 : Les évolutions d’Amnesty International", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International France, avril 2012, p. 22-23.

"Les interventions militaires en débat 3/4 : L’intervention en Libye (2011)", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International France, mars 2012, p. 22-23.
PDF

"Existe-t-il un "effet CNN" ? L’intervention militaire et les médias", Inaglobal. La revue des industries créatives et des médias, 8 février 2012

Quel type d’influence les médias ont-ils sur la politique étrangère, et sur le déclenchement d’interventions militaires en particulier ?

"Les interventions militaires en débat 2/4 : L’intervention américaine en Irak (2003) ", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International France, février 2012, p. 22-23.
PDF

"La justice pénale internationale prise dans le dilemme de la paix et de la justice", Grotius International. Géopolitiques de l’humanitaire, janvier 2012

""Le regard du politologue : au nom du moindre mal et de l’intime conviction"", Dossier "Quand la France doit-elle entrer en guerre ?", Alternatives Internationales, 53, décembre 2011, p. 54-55.

En 2005, l’Organisation des Nations unies a adopté un document reconnaissant aux Etats la " responsabilité de protéger ". Toute intervention militaire qui se prétend humanitaire est-elle pour autant légale ou légitime ?

"Le contemporain n’existe pas", Pylône. Revue de philosophie, d’art et de littérature, 8, automne 2011, p. 120-121.

"The Ethics of Intervention – Human Rights, National Sovereignty and the Balance of Risk", Debate with prof. Malcolm Chalmers, Speakers’ Corner Trust, 2 août 2011

"La vaine rhétorique de la défense "philosophique" de la corrida", L’Archicube. Revue de l’Association des anciens élèves et amis de l’École normale supérieure, 10, mai 2011, p. 209-213.
PDF

"Quelle responsabilité de protéger ?", Ouest France, 11 avril 2011
PDF

"Libye : ni droit d’ingérence ni altruisme", Le Figaro, 26-27 mars 2011, p. 18.

"Comment distinguer neutralité et impartialité ? Le cas du CICR", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International, n°294, avril 2011, p. 14.

"Défendre les droits humains, est-ce être impartial ?", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International, n°294, avril 2011, p. 11.

"Impartialité : de quoi s’agit-il ?", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International, n°294, avril 2011, p. 11.

"Régimes oppressifs : qu’en disent disent les médias ? (3/3)", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International, n°294, avril 2011, p. 20-21.

"Régimes oppressifs : la Chine est-elle une dictature ? (2/3)", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International, n°293, mars 2011, p. 22-23.

"Régimes oppressifs : de quoi parle-t-on ? (1/3)", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International, n°292, février 2011, p. 20-21.

"réponse à une recension de Sade moraliste", L’Irascible, Revue de l’Institut Rhône-Alpes de Sciences Criminelles, 1, "Les Lumières du pénal", avril 2011, p. 253-259.

"Turkménistan : la grande illusion", La Chronique. Mensuel d’Amnesty International, n°286, septembre 2010, p. 10-17.

Dossier Turkménistan avec trois articles : une introduction générale sur la situation des droits de l’homme, une enquête sur les prisons turkmènes et une analyse sur les conditions d’enquête au Turkménistan pour les ONG internationales, avec 13 photos.

"Les sophismes de la corrida", Libération, n°9113, 31 août 2010, p. 18.

"L’éthique animale au défi de la diversité", Le Courrier (Suisse), 21 mai 2010, p. 4.

"La mythologie française du droit d’ingérence", Libération, n°9017, 11 mai 2010, p. 20.

"Eloge de la tolérance", L’ECHO de la Ligue ROC, 2009-2010

"Le Darfour, le génocide, les médias et les intellectuels", Le Panoptique, 15, octobre 2007

Le débat sur la qualification de génocide au Darfour a une dimension politique,juridique et médiatique. Il a lieu parce que l’on se persuade que la reconnaissance d’un génocide impliquerait l’obligation légale d’intervenir pour y mettre fin, ce qui est faux. Le rôle des intellectuels dans ce débat n’est pas satisfaisant. Il devrait être de démasquer l’amalgame terminologique, l’hyperbole sémantique et l’usage d’une rhétorique génocidaire dont le but est essentiellement de mobiliser les foules. Encore faudrait-il que les médias donnent leur place aux intellectuels spécifiques, entre les intellectuels universels et les experts.

"Darfour : quelle intervention ?", L’Information Agricole, 804, janvier-février 2007, p. 6 (édito)
PDF

"Sade : l’oeuvre et son contexte", La presse littéraire, Spécial Sade, hors-série 2, octobre-décembre 2006, p. 65-97

"De l’anti-animalisme primaire ", Le Devoir, 30 mars 2006, p. A7

"Les sophismes du foie gras", L’Express, 15 décembre 2005, p. 104
PDF