Accueil du site > Livres > Collection sur les séries télévisées > Collection sur les séries télévisées

Collection sur les séries télévisées

Présentation

12€

Je codirige avec l’écrivain et philosophe Tristan Garcia une nouvelle collection des PUF sur les séries télévisées.

Diffusées sur les petits écrans ou commercialisées en DVD, les séries télévisées produites ces dernières années ont connu un succès critique et public sans précédent, justifiant le concept de quality television qui caractérise le renouveau des programmes télévisés américains depuis les années 1980. Façonnant des "communautés" de téléspectateurs, elles génèrent leur propre univers et sont capables de véhiculer des valeurs d’un continent à l’autre. Tout comme certaines sagas cinématographiques, elles créent des mythes contemporains en images, qui façonnent d’épisode en épisode l’esprit de notre temps. Cette collection a pour objectif d’analyser ces objets culturels que sont les grandes séries de télévision et de cinéma, de comprendre les raisons de leur prospérité et d’en apporter des clés de lecture.

Page Facebook (pour suivre l’actualité de la collection)

Présentation de la collection (pdf)

Titres

Virginie Marcucci, Desperate Housewives : un plaisir coupable, PUF, avril 2012 Gérard Wajcman, Les Experts : la police des morts, PUF, avril 2012.
Nathalie Perreur, The Practice : la justice à la barre, PUF, avril 2012. Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, 24 heures chrono : le choix du mal, PUF, août 2012.
Tristan Garcia, Six Feet Under : nos vies sans destin, PUF, septembre 2012. Laurent Jullier et Barbara Laborde, Grey’s Anatomy : du cœur au care , PUF, octobre 2012.
Sarah Hatchuel, Lost : fiction vitale, PUF, janvier 2013 Jean-Yves Le Naour, Plus belle la vie : la boîte à histoires, PUF, février 2013
Renaud du Peloux, Sons of Anarchy : la guerre perpétuelle, PUF, mars 2013 Pierre Sérisier, Le Prisonnier : sommes-nous tous des numéros ?, PUF, avril 2013
Marjolaine Boutet, Cold Case : la mélodie du passé, PUF, mai 2013 Clotilde Leguil, In Treatment : Lost in Therapy, PUF, août 2013
Yann Le Bohec, Rome : un conte d’amour et de mort, PUF, octobre 2013 Barbara Villez, Law and Order : la justice en prime time, PUF, janvier 2014
Jean-Claude Milner, Harry Potter à l’école des sciences morales et politiques, PUF, mai 2014 Donna Andreolle, Friends : destins de la génération X, PUF, février 2015
Frédéric Bisson, True Blood : politique de la différence, PUF, mars 2015 Anne-Claude Ambroise-Rendu, Dexter : solitaire en série, PUF, septembre 2015
Jean-Loup Rivière, Oz : drogue, amour et utopie, PUF, janvier 2016 Ariane Hudelet, The Wire : les règles du jeu, PUF, avril 2016
Carole Desbarats, The West Wing : au coeur du pouvoir, PUF, août 2016 Florent Loulendo et Frédéric Foubert, Les Soprano : une Amérique désenchantée, PUF, octobre 2017

A paraître : Emmanuel Taïeb, House of Cards, saisons 1-5
Yves Trotignon, Le Bureau des légendes, saisons 1-3

Recensions

"Objets d’étude et d’analyse jusqu’au sein des universités, les séries ont donné naissance à une littérature dont la vitalité ne cesse de se confirmer. Les Presses universitaires de France leur consacrent depuis 2012, une collection spécifique. Dirigée par Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Tristan Garcia, elle s’attache à analyser les séries en tant qu’objets culturels et a pour objectif de comprendre les raisons de leur prospérité et d’en apporter des clés de lecture" (blog La loi des séries, 16 décembre 2016).

"Dans la passionnante collection sur les séries télévisées que dirigent Tristan Garcia et Jean-Baptiste Jeangène Vilmer aux Presses universitaires de France, vient de paraître The West Wing, Au coeur du pouvoir, que signe Carole Desbarats" (Le Monde, Supplément Télévision, lundi 5 septembre 2016, p. TEL24).

"Il n’est pas garanti que les séries puissent «  nous aider à vivre  » et «  à comprendre le monde  », mais il s’avère que ces productions consommables en toute innocence ont été construites avec soin et peuvent ouvrir la porte à de profondes réflexions. Les Presses universitaires de France l’ont bien remarqué et inauguré en avril 2012, une «  série sur les séries  », où les philosophes ont leur place et disposent d’un espace suffisant pour nous montrer que ces œuvres peuvent être lues sur de multiples registres." (Sciences Humaines, numéro spécial La bibliothèque des idées d’aujourd’hui, janvier 2014, p. 61).

"La très sérieuse maison d’édition des Presses universitaires de France (PUF) a ainsi lancé en 2012 une collection dans laquelle les séries sont décryptées par des spécialistes des sciences humaines ou sociales. Parmi eux, Virginie Marcucci, docteur en civilisation américaine, qui s’est intéressée au féminisme dans "Desperate Housewives", ou Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, directeur de la collection, qui a analysé "24 heures chrono", une oeuvre "révélatrice de la manière dont la société américaine se représente elle-même, représente la lutte contre le terrorisme ou le débat sur la torture", explique-t-il. "Une série doit être considérée comme n’importe quelle oeuvre", ajoute cet enseignant en droit de la guerre, qui n’hésite pas à utiliser "Generation Kill", sur la guerre en Irak, dans ses cours à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et à l’Ecole militaire de Saint-Cyr." (AFP, Le Point, 5 décembre 2013).

"Dans cette collection consacrée aux séries télévisées, plusieurs volumes prennent ces oeuvres comme symptôme d’un phénomène social plus large." (Le Monde des livres, 13 septembre 2013, p. LIV10).

"L’occasion (...) de se plonger dans la passionnante collection de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer consacrée aux séries télévisées des PUF, qui, dans un format poche (128 pages, 12 E), a enrôlé philosophes et historiens pour décrypter, de « Desperate Housewives » à « Rome », ces nouvelles épopées qui en disent tant sur nous." (Le Point, 25 juillet 2013, p. 77).

Les PUF se lancent "dans une aventure éditoriale inédite. Forte d’un graphisme séduisant, de sommaires bien étoffés et de chercheurs-auteurs souvent trentenaires, biberonnés à Canal Jimmy ou à HBO, une collection flashante a déboulé sur le marché en avril dernier pour réunir à ce jour une dizaine d’études philosophiques et sociétales autour de Desperate Housewives, de Six Feet Under ou de Grey’s Anatomy. C’est le juriste et philosophe Jean- Baptiste Jeangène Vilmer qui eut cette idée fédératrice alors qu’il sortait tout juste d’une violente période d’addiction à 24 heures chrono. Et son projet arrive juste à point." (Trois couleurs. Magazine mensuel du groupe MK2, février 2013, p. 66-67).

"Le phénomène des séries télévisées, attesté par le succès de « 24heures Chrono », « Desperate Housewives », « Grey’s Anatomy »…, avec pour conséquence qu’elles ne sont plus seulement des produits de consommation culturels, mais aussi des terrains d’observation philosophique. Certains éditeurs ne s’y sont pas trompés. En témoigne l’excellente « Série sur les séries » des PUF, sous la direction de deux universitaires, Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Claire Sécail." (Le Monde, 27-28 janvier 2013, p. 18).

"Sujet de conversation à la machine à café, objet de thèses et d’études, à l’image de la nouvelle collection des Puf, éditeur intello s’il en est, qui ausculte Les Experts ou Desperate Housewives avec la même exigence qu’un traité de Spinoza, les séries gagnent sur tous les tableaux. Branchées et populaires" (Marie France, novembre 2012, p. 61).

"Joli coup éditorial que cette nouvelle collection dédiée aux séries télévisées, décodées à travers le prisme des sciences humaines. De quoi rallier toutes les victimes consentantes de phénomènes d’addiction planétaire aux audiences vertigineuses ! (...) Eclairages pertinents et originalité d’analyse sont au rendez-vous de ces livres" (Sciences et avenir, 784, juin 2012, p. 102).

"Cette fois, c’est officiel : la France rattrape son retard éditorial en matière de séries. Après plusieurs dictionnaires, sommes et études parues l’année dernière, les PUF mettent à leur tour en avant ce “nouvel” objet. (...) La bonne idée ? Ne pas prendre en compte seulement les créations reconnues partout type Mad Men, mais envisager le genre dans son ensemble et donc à travers ses racines populaires" (Les Inrocks, 23 mai 2012).

des essais "à la fois érudits et digestes", "aussi exigeants que concis". "Un des intérêts de cette « Série des séries » c’est de produire de la pensée sur les programmes les plus encensés par la critique comme sur les plus populaires" (GQ Magazine, 30 avril 2012)

"Et voilà le nirvana, le graal, les vierges du paradis, ce que vous voulez, mais ce qu’on n’imaginait même pas sur notre canapé : une collection consacrée aux séries télé vient de voir le jour aux vénérables PUF, (...). Mais que lit-on dans cette nouvelle collection ? Des analyses très pointues, pleines de références, d’un haut niveau, mais très accessibles et plaisantes à lire. Alors, on peut un peu rigoler quand Descartes, Freud ou Roland Barthes cautionnent notre maudite addiction, mais chaque auteur a son prisme bien précis pour nous expliciter ce qui nous distrait tant, nous détourne, nous capte. Chaque auteur a son style, et aussi ses marottes, et apporte donc de véritables éclairages sur la société contemporaine, tout en déviant sur d’autres sujets" (Le Nouvel Observateur, 27 avril 2012)

"C’est la série des séries. La sérieuse maison d’édition des Presses universitaires de France (PUF), profite à son tour de l’engouement des Français pour les séries télévisées et leur consacre trois ouvrages qui paraîtront le 18 avril. Des spécialistes en sciences sociales ont passé à la loupe Les Experts, Desperate Housewives ou encore The Practice. (...) La parution de ces livres est en quelque sorte la consécration de ce phénomène reconnu comme un vrai outil pédagogique par de nombreux philosophes." (Le Monde, 19 avril 2012, p. 2)

"Quand un professeur de l’enseignement supérieur, un psychanalyste, une historienne des médias, un docteur en sciences de l’information, un philosophe et un juriste se penchent sur les séries télévisées, cela donne une collection de petits livres chez PUF dont l’ambition est de décrypter le genre le plus regardé ces dernières années." (Le Monde Radio Télévision, 19-25 mars 2012)